Noé Conservation  -  Agir au quotidien pour la biodiversité  -  Les Jardins de Noé
| Nous sommes le Mar 21 Aoû , 2018 08:39

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 9 messages ] 
Auteur

ELEVER UNE CHENILLE (partie 2) : de l'oeuf à la chenille

MessagePosté: Lun 08 Oct , 2012 15:49 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 24 Fév , 2010 16:45
Messages: 6871
Localisation: Mayenne
Nous avons maintenant trouvé un "logement" pour notre chenille.
Il faut désormais la nourrir avec la plante-hôte qui est la sienne.

Détail important : ne jamais prélever une chenille dans la Nature sans connaître la plante qui lui servira de nourriture.
Car si elle est difficile à identifier, on ne saura jamais quoi lui donner à manger, et elle peut en mourir.

Si vous hésitez sur la plante-hôte, il existe quelques livres où l'on peut trouver pas mal de pistes.

Image Image

Sinon, demandez sur le forum. Il y a quasiment toujours quelqu'un qui pourra répondre.

Il y a plusieurs façons de conserver une plante pour le nourrissage : cela dépend essentiellement de la taille de la "cabane".

Dans une petite boîte en plastique, cela reste limité, et il faut donc disposer une tige feuillue dont on aura pris soin de mettre la base dans un bout de coton humide, par exemple, de façon à converver la fraîcheur des feuilles.

Dans un garde-manger, ou un container plus haut,, il est plus aisé de disposer un petit "vase" (cannette, etc...), rempli d'eau, et dans lequel la tige feuillue trempera.

Image

Penser à boucher l'orifice de ce petit vase avec du coton, pour que la chenille ne se noie pas.... :wink:

Disposer sur le "sol", du Sopalin qu'il faudra changer régulièrement car la chenille va faire des petites crottes noires...

Et apporter aussi régulièrement des feuilles fraîches pour votre petite protégée.

N.B. : Si vous ne trouvez plus votre chenille d'Hétérocère dans la journée, pas de panique : la plupart se nourrissent la nuit, et se cachent le reste du temps...


Dernière édition par Vita le Mer 17 Oct , 2012 15:50, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven 12 Oct , 2012 23:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 24 Fév , 2010 16:45
Messages: 6871
Localisation: Mayenne
COMBIEN DE TEMPS ?

De l'oeuf à la naissance de l'imago, le temps écoulé est variable selon les espèces, les saisons, et les conditions climatiques.
En pleine saison, par exemple, il faut compter environ deux mois.
Tout dépend également du stade auquel vous avez trouvé la chenille.
L'indication de sa taille est aussi une indication de son "âge".

La chenille pour arriver jusqu'au papillon, va subir des transformations (en moyenne cinq). Elle va changer de peau (muer) au fur et à mesure qu'elle grandit. Il arrive aussi qu'elle change complètement d'aspect après ces mues.
Elle peut, dans ce cas, ne plus bouger et cesser de s'alimenter : il ne faudra donc pas s'inquiéter. Souvent, également, elle mange ensuite cette peau devenue inutile.

Un conseil important : il faut éviter de toucher la chenille en période de mue.

Papilio Machaon

Image

Penser aussi à vaporiser la chenille de temps en temps, de la même manière qu'elle prendrait la pluie si elle était dehors.

Et puis, va arriver le grand moment dont elle seule connaît la date.....
La transformation en chrysalide.
La chenille va partir de son support de nourriture pour chercher un endroit qui lui convient pour la nymphose.
Dans une boîte ou un garde-manger, elle n'aura pas beaucoup de chemin à parcourir, mais il est important de recréer pour elle, ce qu'elle aurait utilisé dans la Nature.
Quand elle aura trouvé l'endroit idéal, elle va se stabiliser et peut rester immobile jusqu'à 48 heures.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven 12 Oct , 2012 23:21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 24 Fév , 2010 16:45
Messages: 6871
Localisation: Mayenne
LA NYMPHOSE CHEZ LES RHOPALOCERES (papillons de jour)

La plupart des Rhopalocères (papillons de jour) s'accrochent à un support en fabriquant un "lien" qui soutiendra la future chrysalide. Une "ceinture" pour certains, un point d'ancrage pour d'autres.
Cela peut être sur une branchette, sous un support mis dans la "cage", sur la moustiquaire d'un garde-manger, au plafond, etc....

Papilio Machaon

Image

Carte géographique (Araschnia levana)

Image

Quand ce fil bien solide est créé, la transformation suivra vite (généralement, le lendemain ou surlendemain).
Cette dernière transformation dure environ 2 mn et c'est un spectacle fabuleux.
(Voir vidéos en dernière partie du sujet "De la chrysalide à l'envol"...)

Papilio Machaon

Image


Dernière édition par Vita le Ven 19 Oct , 2012 22:38, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven 12 Oct , 2012 23:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 24 Fév , 2010 16:45
Messages: 6871
Localisation: Mayenne
LA NYMPHOSE CHEZ LES HETEROCERES (papillons de nuit)

Chez les papillons de nuit, cela se passe un peu différemment.
La chenille arrive à maturité et cherche aussi un endroit pour se transformer.
Et la plupart font un cocon avant de faire leur chrysalide à l'intérieur.
Il faut donc prévoir l'endroit adéquate selon les espèces.

Il peut s'agir d'une barquette de terre sableuse dans laquelle la chenille s'enfoncera, ou fera son cocon à la surface.
Ou bien de feuilles sèches et/ou vertes disposées sur le sol, ou à la surface de la barquette. (cela reproduit ce qu'on appelle la "litière" dans la Nature). Dans ce cas, la chenille se fixe à une feuille.
On en aura aussi d'autres qui choisiront de faire une bourse entre deux feuilles du petit vase, et se transformeront à l'intérieur.
D'autres encore, iront tout simplement au plafond de leur cabane, ou se cacheront dans un bout de Sopalin...
Nos petites chenilles d'Hétérocères ne manquent pas d'idées à ce sujet.

Quand on n'est pas certain de l'identité de notre locataire, mieux vaut lui mettre à disposition tout ce dont elle pourrait avoir besoin.

Ecaille martre (Arctia caja) : on aperçoit le cocon entre les feuilles.

Image

Clostera sp. : le cocon, très fin, a été fait sur une feuille posée sur la barquette de terre.

Image

Orgyia antiqua : dans son cocon, dans un coin du garde-manger

Image

Phlogophora meticulosa : dans une tige creuse, sans cocon.

Image

Cocon de Lasiocampa quercus (Bombyx du Chêne)

Image

Le temps passé en chrysalide est à peu près le même que pour les Rhopalocères, soit environ 15 jours/3 semaines en été, et jusqu'à plusieurs mois en cas d'hivernage.
Quelques hétérocères, pourtant, peuvent mettre plusieurs années avant de naître.

Encore un détail important : ne jamais toucher une chenille en période de nymphose, et la laisser tranquillement faire chrysalide et/ou cocon.
En cas de problème et/ou d'urgence, mieux vaut demander un avis à des spécialistes que de tenter une intervention malheureuse, faute de savoir.


Dernière édition par Vita le Dim 14 Oct , 2012 19:51, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven 12 Oct , 2012 23:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 24 Fév , 2010 16:45
Messages: 6871
Localisation: Mayenne
PETIT CHAPITRE SUR LES OEUFS

Il peut arriver que vous trouviez des oeufs de papillons, et que vous souhaitiez les ramener chez vous.

Dans ce cas, assurez-vous tout d'abord de connaître la plante et/ou arbre sur lesquels ils se trouvent, de façon à avoir la certitude de pouvoir offrir aux futures chenilles l'alimentation adaptée, sans laquelle elles ne pourraient survivre.

Prélevez alors délicatement, (sauf espèce protégée, mais encore faut-il le savoir), la branchette entière comme elle sera, (avec ou sans feuilles), ou la feuille, ou le support, et mettez-les simplement dans la future habitation que vous aurez choisie.
Il n'y a plus qu'à attendre l'éclosion.

Oeufs de Papilio machaon sur fenouil

Image

Oeufs de Macrothylacia rubi (Bombyx de la ronce) sur Ancolie

Image


Dernière édition par Vita le Dim 14 Oct , 2012 21:07, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam 13 Oct , 2012 22:29 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 24 Fév , 2010 16:45
Messages: 6871
Localisation: Mayenne
L'HIVERNAGE CHEZ LES CHENILLES

Comme nous l'avons vu pour les chenilles de "pleine saison", une fois la transformation effectuée, il peut s'écouler une quinzaine de jours avant la naissance de l'imago.

Toutefois, certaines chenilles, comme celles trouvées en fin d'été ou à l'automne, ont un rythme différent, et n'auront pas le temps ou les conditions nécessaires pour arriver à cet état d'imago.

Elles vont alors hiverner dans l'habitation que vous leur aurez donnée, soit sous forme de chenille, soit sous forme de chrysalide...

Pour la chrysalide, rien à faire de plus, sauf attendre, et surveiller régulièrement les cabanes pour éviter les problèmes (humidité, notamment).

La chenille, elle, va se chercher un abri pour l'hiver, comme elle l'aurait fait dans la Nature.
Là encore, ce pourra être la surface d'une barquette de terre, où elle va se "lover" tout l'hiver. Pensez à la recouvrir de feuilles mortes (épaisses, si possible), qui la protégeront du froid.
Mais ce peut être aussi l'intérieur d'une tige creuse (elle aime beaucoup cela). Vous pourrez lui en fournir grâce au Sureau, Bambou, Leycesteria... Regardez autour de vous, et vous trouverez forcément une plante ou un arbuste à tige creuse.
D'autres feront un cocon provisoire, dans la terre ou ailleurs, et s'endormiront pendant toute la mauvaise saison.

Là aussi, il faudra surveiller de temps en temps.

Les premiers beaux jours arrivés, vous les verrez se réveiller.
Certaines reprendront leur alimentation avant la nymphose.
D'autres, s'abstiendront de toute nourriture jusqu'à la transformation...

Phragmatobia fuliginosa (Ecaille cramoisie), sortant de son long sommeil à la surface de la barquette

Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam 13 Oct , 2012 23:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 24 Fév , 2010 16:45
Messages: 6871
Localisation: Mayenne
MA CHENILLE NE VA PAS BIEN : QUE FAIRE ?

Vous avez pris toutes les précautions nécessaires pour élever votre chenille, mais hélas, des problèmes indépendants de votre volonté, peuvent survenir.
Dans la plupart des cas, vous ne pourrez malheureusement rien faire. :cry:

LE PARASITAGE

Certaines chenilles ont pu être victimes, avant que vous ne les trouviez, d'un "parasitage".
Quelques insectes, en effet, pondent, dans ou sur la chenille, pour permettre à leur progéniture de se développer au même rythme qu'elle.
Si c'est sur la chenille, vous le verrez probablement à l'oeil nu, mais il sera impossible de la sauver.
Si c'est à l'intérieur, la chenille va se développer plus ou moins bien, et il arrivera un moment où l'insecte parasite va s'expulser de son corps, sous forme de cocon, pour naître lui-même un peu plus tard.
Il aura entre-temps épuisé son hôte qui en mourra.

Chenille de microlépidoptère, apparemment, en pleine forme, lors de l'hivernage.

Image

Quelques mois plus tard, le parasite sort de la chenille morte. On voit sur la photo, le creux formé au milieu de l'abdomen.

Image

Chenille de Piéride de la rave (Pieris rapae), dont les larves parasites sortent du corps (Photo Biyo)

Image

LES VIRUS

Un autre facteur de mortalité chez les chenilles se présente sous forme de virus (ou de champignon).
Comme nous, elles peuvent l'attraper dans leur nourriture, ou dans l'air ambiant.
Là encore, rien à faire pour elles. Il n'existe malheureusement pas "d'antidote" spécial chenille...
Elle présentera un aspect un peu "ramolli", et dégénérera peu à peu, jusqu'à sa mort.

Paon du jour (Inachis io)

Image


L'HUMIDITE

Elle est redoutable, tant pour la chenille que pour la chrysalide.
Elle peut amener des moisissures sur cette dernière par exemple, dont le papillon, à l'intérieur ne se remettra pas.
C'est pourquoi il faut être très vigilant pour éviter ce cas de figure.

LES PREDATEURS DE L'EXTERIEUR

Certains insectes et/ou araignées, peuvent se faufiler dans les "cabanes", et pondre sur votre chenille, ou l'attaquer.
C'est pourquoi il vous faut inspecter minutieusement toute nourriture que vous ramenez dans la "cage", afin d'éviter d'introduire un ennemi pour elles.

Petite chenille de Papilio machaon attaquée par une araignée

Image

PETIT CONSEIL

Eviter également de mettre des chenilles plus matures avec des petites, sur la même plante-hôte.
Il peut arriver que la plus grosse, trouvant la petite sur son chemin, la mange en même temps que la feuille, sans même s'en rendre compte...


Dernière édition par Vita le Sam 27 Oct , 2012 20:26, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim 14 Oct , 2012 20:07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 24 Fév , 2010 16:45
Messages: 6871
Localisation: Mayenne
CHENILLES EN CAPTIVITE

Enfin, il est des causes que nous ne parviendrons pas forcément à identifier.
Voici pour exemple deux chenilles de Bombyx de la ronce (Macrothylacia rubi), trouvées dans des endroits situés très éloignés l'un de l'autre, et qui ont hiverné ensemble dans un garde-manger.
Sur la première photo, on les voit toutes les deux avant l'hivernage.

Image

La première choisit de se blottir sur la surface de terre de la barquette, sous les feuilles.
La seconde préfère aller se loger dans une tige creuse.
Au printemps, je vois la première descendre de la barquette sur le Sopalin du garde-manger. Elle s'immobilise, perd de sa longueur, devient rigide, et meurt.
Inquiète, je vais voir la seconde dans la tige creuse : elle est dans le même état.
Les voici côte à côte.

Image

Il semblerait que certaines espèces de chenilles ne supportent pas l'hivernage en captivité. Je manque hélas d'informations à ce sujet, mais je ne retenterai pas l'expérience avec ce Bombyx... :(


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim 28 Oct , 2012 12:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 04 Juil , 2009 09:31
Messages: 5726
Localisation: Aude : voir viewtopic.php?f=5&t=7862
Voilà, les trois post-it sont maintenant complets et illustrés.
Les parties deux et trois sont verrouillées pour que les post-it restent dans l'ordre, mais si vous voulez vous exprimer, si vous avez une remarque, une suggestion, vous pouvez toujours le faire dans la partie 1 (Matériel nécessaire).

Bonnes observations et... bon élevages !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 9 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
cron
Aidez nous à sauvegarder les papillons et la biodiversité, faites un don !

nos partenaires

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com

Création et adaptation Atypicom - Agence de communication Bordeaux
Création originale GREEN IS BEAUTIFUL