Noé Conservation  -  Agir au quotidien pour la biodiversité  -  Les Jardins de Noé
| Nous sommes le Mer 18 Juil , 2018 01:58

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur

Madame Pisaure admirable

 Sujet du message: Madame Pisaure admirable
MessagePosté: Jeu 07 Nov , 2013 02:09 
Hors ligne

Inscription: Dim 19 Sep , 2010 22:24
Messages: 1032
Localisation: Près de Toulouse
Paru dans " Le Monde" daté du 6 novembre:

C'est un drame en trois actes - et en deux minutes - qui se joue sous nos yeux ébahis : une histoire de sexe et de mort, chez la gent araignée. En ligne sur lemonde.fr, ce film illustre une étude publiée le 24 octobre dans Proceedings of the Royal Society B. Une équipe danoise a scruté les moeurs amoureuses de la pisaure admirable, une araignée commune en Europe. Où l'on voit - anthropomorphisme assumé - que si le mâle joue volontiers le chevalier servant, la femelle ne fait guère la princesse...

Le premier acte de cet âpre rituel est une ronde fébrile et déliée. Tout en tournant autour de la mouche qu'il a tuée, le mâle l'emmaillote avec délicatesse dans son fil de soie. Virevoltant sur ses pattes graciles, il tisse et retisse sa fibre, qu'il enroule jusqu'à former un petit ballot blanc : son cadeau nuptial. De loin, la femelle semble épier ce fascinant ballet - ombre immense et inquiétante.

DES AIRS DE ROMANCE

Le deuxième acte prend des airs de romance. Chargé de son petit ballot, le mâle chemine, clopin-clopant, vers sa dulcinée. S'en approche, précautionneux. Semble s'agenouiller - saisissante image -, interposant son offrande entre sa belle et lui. « C'est la stratégie d'approche du mâle, chez la pisaure, pour diminuer l'agressivité naturelle de la femelle », commente Christine Rollard, arachnologue au Museum national d'histoire naturelle, à Paris. La femelle palpe longuement le cocon. Se laissera-t-elle tenter ? Ce sera oui.

La suite n'est pas pour les enfants : mêlée confuse, seize pattes enchevêtrées. Pendant que la femelle entame son offrande, le mâle, arrimé par l'arrière de son abdomen au filet de soie qui enrobe la proie, profite de cet ancrage. Et tandis que son amante s'empiffre, le voilà qui insère ses bulbes copulatoires dans la fente génitale - tout en faisant le mort, subtil paradoxe... Puis il transfère son sperme dans le réceptacle séminal (« spermathèque »).

INSATIABLE FEMELLE

Cet acte signe-t-il la fin du cérémonial ? Non, mais la fin du mâle, oui. Après l'accouplement, sa stratégie est de continuer de faire le mort pour échapper à la fureur gloutonne de l'amante. En vain, ici : l'insatiable femelle retourne sa colère contre lui, l'éjecte, le traîne, l'achève. Une ultime convulsion : et la « petite mort » se mue en mort avérée du mâle, dont se repaît la tueuse. « Cela arrive dans 2 % des cas », notent les chercheurs. « Le destin du mâle est de mourir après l'accouplement, précise Christine Rollard. Il sert parfois d'apport énergétique pour la femelle... »

Le cahier « Science & médecine » du Monde (19 novembre 2011) a déjà raconté comment certains mâles pisaures offrent à la femelle un cocon vide. Si celle-ci se laisse berner, les tricheurs pâtissent de durées de copulation moins longues.

L'AMOUR DE SA DESCENDANCE

L'équipe de Trine Bilde (université d'Aarhus) va aujourd'hui plus loin. La femelle pisaure possède deux spermathèques. « Dans l'une, la femelle stocke le sperme des mâles généreux, tandis que l'autre est réservée aux moins généreux », résume Christine Rollard. La femelle peut ensuite ouvrir l'une ou l'autre des spermathèques afin de transférer le sperme choisi jusqu'aux oviductes, pour y féconder ses oeufs.

« En sélectionnant le sperme d'un mâle doué pour la chasse, la femelle transfère ces qualités à sa descendance », concluent les auteurs. L'amour de sa descendance : voilà qui, peut-être, réhabilitera la pisaure femelle. Justifiant la bienveillance de Victor Hugo : « J'aime l'araignée et j'aime l'ortie/Parce qu'on les hait. (...) Dans leur fauve horreur, pour peu qu'on oublie/De les écraser (...) La vilaine bête et la mauvaise herbe/Murmurent : Amour ! »

Florence Rosier


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Madame Pisaure admirable
MessagePosté: Jeu 07 Nov , 2013 08:35 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 20 Aoû , 2012 15:20
Messages: 1396
Localisation: sud-est morbihan
toute à la fois belle et barbare, romantique et infernale,
une histoire naturelle, qui renvoie comme un petit miroir
vers la Nature toute entière !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
cron
Aidez nous à sauvegarder les papillons et la biodiversité, faites un don !

nos partenaires

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com

Création et adaptation Atypicom - Agence de communication Bordeaux
Création originale GREEN IS BEAUTIFUL